Les activités maritimes

Ces informations ont été recueillies et mises en forme sous l’égide du Comité culture et patrimoine de Ville de Portneuf.

Il y a exactement deux siècles que les activités maritimes ont débuté à Portneuf.

En janvier 1807, le marchand William B. Coltman fait ériger un quai de bois et un hangar à deux étages à l’embouchure de la rivière. Dans les années qui suivent, les frères Coltman se portent acquéreurs du front de plusieurs terres sur le
bord du fleuve Saint-Laurent, afin d’aménager un chantier naval. Ces terrains prennent alors le nom de « devanture ».

Entre 1810-1813, quatre navires de trois mâts sont construits à cet endroit.

Vers 1824, la « devanture » et le quai deviennent la propriété du seigneur Edward Hale.

En 1854 il est fait mention de trois quais dans ce secteur, soit :

  • le quai de la Reine sur le côté ouest de la rivière;
  • un grand quai sur le fleuve Saint-Laurent;
  • un vieux quai, possiblement celui de 1807, situé près du grand quai.

En 1863 la succession de Edward Hale vend le grand quai et une partie des terrains voisins aux représentants de Georges Burns Symes, propriétaire de la seigneurie depuis 1858.

En 1882 la fille de ce dernier, Marie-Anne-Claire, marquise de Bassano, cède le tout à Jean Demers.

À la fin du 19e siècle – début du 20e siècle, Clovis Arcand s’en porte acquéreur, en même temps que du moulin seigneurial. Par la suite, le quai devient la propriété de la famille Lemay qui exploite un moulin à scie à proximité.

Aujourd’hui encore, le quai Lemay et le quai de Portneuf témoignent de l’histoire maritime de ce secteur …

Références. Archives Nationales du Québec, divers greffes de notaires.
Bureau de la publicité des droits de Cap-Santé.
Album souvenir du centenaire de Portneuf, 1861-1961.
Idée, recherches et rédaction. Jean-François Corbeil. Janvier 2007
Rédaction et mise en page. Michelle Marquis, comité culture et patrimoine.
(286-4612)