Recensements de 1666 à 1971

Ces informations ont été recueillies et mises en forme sous l’égide du Comité culture et patrimoine de Ville de Portneuf.

Le premier recensement du Canada est mené en 1666 par l’intendant Jean Talon lui-même. Les 3 215 habitants de la colonie sont dénombrés en fonction de l’âge, du sexe, de l’état matrimonial et de la profession.

98 recensements coloniaux et régionaux suivent jusqu’en 1871, année du 1er recensement fédéral.

  • Recensements coloniaux : aveux et dénombrements de l’ensemble de la population de la colonie.
  • Recensements régionaux : aveux et dénombrements par région, en 1825, 1831, 1842, 1851,1861.

Au fil des recensements, les données recueillies varient selon les besoins. On ajoute et on retranche des questions concernant le bétail et les récoltes, ou les parcs de logements; au sujet des armes, ou sur les bâtiments, les églises et les moulins à grain, etc.

Par exemple, en 1765, une des priorités est de comparer « le nombre de catholiques par rapport au nombre de protestants, de dénombrer les Acadiens, les colons ainsi que les Autochtones et les Noirs. Par conséquent, de nouvelles informations sont recueillies à partir de questions sur la race, la religion et l’origine ethnique ».

Le premier recensement national du Canada a lieu en 1871.

Selon l’article 8 de la Loi constitutionnelle de 1867, auparavant l’Acte de l’Amérique du Nord britannique, un recensement décennal doit se tenir ensuite tous les dix ans.
Il est intéressant de noter la modification dans l’utilisation d’une expression particulière comme « état matrimonial ».

À l’époque (1871), l’« état matrimonial » comprend seulement : couples mariés – veufs ou veuves – autres.

Aujourd’hui, l’état matrimonial comporte cinq catégories :

  • légalement marié, mais non séparé,
  • séparé, mais toujours légalement marié,
  • divorcé,
  • veuf ou veuve,
  • jamais légalement marié, célibataire.

Depuis 1881, tous les recenseurs doivent prêter un serment de discrétion.

Depuis 1971, 100e anniversaire du premier recensement national, le Bureau fédéral de la statistique est devenu Statistique Canada. En vertu de la Loi sur la statistique, la tenue des recensements de la population et de l’agriculture est maintenant obligatoire tous les cinq ans. La tradition est toujours vivante.

Référence : Historique du Recensement du Canada, site web de Statistique Canada, novembre 2006.
Idée et recherches : Pierre Gignac.
Rédaction : Michelle Marquis (286-4612)