Service des incendies

Prévention incendie

Durant l’été et l’automne, les incendies de forêt sont majoritairement causés par les activités récréatives en forêt. Par contre, dès la fonte des neiges, les résidents s’adonnent à une activité bien printanière : le brûlage. Les brûlages d’abattis à la suite du défrichement d’un terrain en vue d’une construction et les brûlages de déchets à la suite du nettoyage d’un terrain en sont des exemples. Ces feux peuvent se propager aux bâtiments situés à proximité ainsi qu’à la forêt.

Savez-vous que près du quart des incendies de forêts sont allumés par des brûlages domestiques? En avril et en mai, ces brûlages causent la moitié des incendies forestiers. Au printemps, seulement quelques heures d’ensoleillement suffisent pour assécher l’herbe ou tout autre combustible de surface et rendre ainsi la forêt environnante extrêmement vulnérable.

Très tôt en saison, le danger d’incendie est plus élevé dans les terrains dégagés, où il y a davantage de petits combustibles bien secs, car la verdure n’est pas encore installée. Voilà pourquoi, dès qu’il est disponible, généralement vers la mi-mai, vous devez consulter l’indice de danger pour connaître les risques d’incendie en forêt. Lorsqu’il est modéré en forêt, il est accru dans les champs.

Il faut donc attendre que l’indice-ô-mètre indique Bas. Prenez le temps d’aviser la municipalité de votre intention de faire du brûlage et assurez-vous d’en obtenir la permission.

Les feux en plein air

Constitue une nuisance et est prohibé :

Le fait d’allumer ou de maintenir allumé un feu dans un endroit privé sans permis sauf s’il s’agit d’un feu de bois allumé dans un foyer spécialement conçu à cet effet et muni d’un pare-étincelles. La fumée dégagée ne doit pas incommoder le voisinage.

Le directeur du Service incendie peut émettre le permis visé au paragraphe précédent aux conditions suivantes : il n’y a aucun danger de propagation du feu menaçant les biens, la vie ou la sécurité des personnes; la fumée et les étincelles dégagées ne doivent pas incommoder ou troubler la paix, le bien-être, le confort ou la tranquillité du voisinage.

Les feux en plein air doivent être réalisés dans un appareil de cuisson tel qu’un foyer, un poêle à bois, un contenant en métal muni d’un couvercle pare-étincelles ou une autre installation prévue à cette fin. Pour les feux de paille, de foin, de branches ou autres broussailles, vous devez avoir l’autorisation du directeur du Service des incendies.

En cas de doute, informez-vous en appelant au Bureau municipal, au 418 286-3844 poste 21.

Brûlage des feuilles mortes

Avec l’arrivée de l’automne, plusieurs personnes font le nettoyage de leur terrain et font brûler, à ciel ouvert, les branches et autres végétaux séchés. Il y a un règlement à respecter lors de cette pratique.

Voici quelques points à respecter :

Les feux en plein air doivent être réalisés dans un appareil de cuisson tel qu’un foyer, un poêle à bois ou une autre installation prévue à cette fin. Vous pouvez également utiliser un contenant en métal muni d’un couvercle pare étincelles.

Pour les feux de paille, de foin, de branches ou autres broussailles, vous devez avoir l’autorisation du directeur du Service des incendies.

En cas de doute, informez-vous à votre Service des incendies en appelant au Bureau municipal, au 418 286-3844 poste 21.

Schéma de couverture de risque

La Loi sur la sécurité incendie (LSI) confie aux autorités régionales la responsabilité d’élaborer un schéma de couverture de risques qui doit comprendre, entre autres:

  • le recensement, l’évaluation et le classement des risques, y compris, le cas échéant, les risques soumis à la « déclaration des risques » en vertu de l’article 5 de la Loi;
  • pour chaque catégorie de risques répertoriés ou pour chaque partie de territoire, des objectifs de protection optimale contre les incendies;
  • les actions que devront prendre les municipalités pour atteindre leurs objectifs de protection;
  • les plans de mise en oeuvre des municipalités concernées.